Re:dire ou le soutien scolaire en un clic

Redire visuel 380La fin de l’année scolaire approche à grands pas et dans cette dernière ligne droite pour les examens, la plateforme éducative Re:dire propose une solution ludique, pratique et adaptée aux enfants en difficulté ou motivés.

Comment ça marche ? Via internet, l’apprenant et le tuteur communiquent sur une plateforme interactive. Pour cela, il suffit que votre ordinateur (ou tablette)  soit équipé  d’une webcam. Et pendant 1 à 2h, votre enfant revoit ses cours d’une manière détendue mais concentrée.

Autres avantages : un tarif attractif qui est de 10€ /h et le service SOSRedire. Très pratique, votre enfant peut envoyer son devoir via le compte Twitter @sosRedire (sosredire) et il reçoit de l’aide gratuitement dans les 48h.

Nous avons recueilli le témoignage d’une lycéenne et d’une maman qui ont opté pour Re:dire :

Anna en Terminale ES «Plutôt bonne élève, je n’ai pas de difficulté particulière mais j’avais besoin d’un petit suivi en maths. Du coup, j’ai 1h par semaine et c’est suffisant. Chaque samedi matin, je me connecte à la plateforme Redire et pendant  cette heure, avec mon tuteur à qui je parle par écran interposé, on passe en revue ce que j’ai mal assimilé en cours ou les exos compliqués. Comme il est en plus très patient, il prend le temps de m’expliquer les choses plusieurs fois si nécessaire. Entre le 1er et le 2ème trismestre, ma moyenne en maths est passée de 12 à 13,5. Mais le top du top, c’est leur service SOSRedire. Si j’ai un devoir ou un exo difficile dans la semaine, je peux les contacter sur Twitter, envoyer l’exo et ils me l’expliquent dans la soirée même. Ça, c’est vraiment génial »

 

«  En 3ème, mon fils Yanis a des difficultés dans plus plusieurs matières mais pour les maths, j’ai eu envie de tester RE:DIRE pour le prix (10€/h) que je trouve attractif mais aussi pour la méthode peu contraignante » confie Fathia . Après une évaluation en début d’année, l’équipe pédagogique a pris en main mon fils. Petit à petit et à raison de 2h par semaine, il a beaucoup progressé pourtant ce n’était pas gagné au début ; il avait toujours une bonne raison pour ne pas se connecter mais grâce à nos échanges réguliers avec l’équipe, il a pris goût à ses cours et appréhende moins les maths» poursuit la maman conquise.

Voici un reportage de TF1 qui fait écho de SOS Redire  lci.tf1.fr/jt-13h/

Pour visiter le site : https://www.redire.fr/

 

 

 

Laisser un commentaire