Pré-ado, ma fille veut déjà se maquiller…Je fais quoi ?

Young girl with brush

Young girl with brush

Voici un sujet qui divise les parents : le maquillage des pré-ados. Le maquillage est un sensible parce qu’il fait intervenir des questions comme l’estime de soi, l’indépendance ou encore la sexualité. Si pour certains parents, se maquiller est un jeu amusant et inoffensif, pour d’autres, le make-up est synonyme de vulgarité ou même de la pression insidieuse des magazines féminins sur les jeunes filles pour qu’elles ressemblent aux adultes. Bref, d’accord ou pas d’accord, voici quelques conseils pour aider vous et votre fille à gérer la situation.

 

Pour l’école, renseignez-vous sur le règlement intérieur de l’établissement ; souvent interdit au primaire, le maquillage est très limité dans certains collèges et lycées.

Apprenez-lui à soigner sa peau : Ces envies de maquillage arrivent souvent autour de la puberté. Les hormonent commencent à s’affoler et votre enfant a besoin d’avoir une bonne hygiène pour sa peau. Faites du shopping avec elle et choisissez ensemble des produits pour nettoyer le visage et limiter les boutons d’acné.

Consultez un dermatologue : elle se met une tonne de fond de teint pour masquer un bouton ? Amenez-la voir un dermato qui l’aidera à retrouver une peau saine.

Aidez-la à s’aimer : il faut qu’elle ait une image positive d’elle-même. Dites-lui qu’elle est belle et si elle a des complexes, aidez-là à les dépasser.

Dialoguez avec elle sur les « stars » de téléréalité :  votre enfant regarde ses émissions préférées de téléréalité et toutes ces minettes hyper-maquillées, botoxées, etc. Ayez une discussion avec elle pour comprendre ce qu’elle aime chez ces filles.  Expliquez-lui qu’avec leur panoplie d’artifices, ses héroïnes ne sont souvent que des gloires éphémères. Les exemples à citer ne manquent pas…

Soyez son modèle : à vous de lui montrer l’exemple. Si vous vous maquillez vous-même comme un camion volé, difficile de l’interdire à votre fille…

Apprenez-lui à se maquiller : avec un livre ou des tutos, elle peut apprendre à se maquiller à la maison. Lorsqu’elle sera en âge de sortir, elle aura déjà maîtrisé les bons gestes.

Ne vous moquez pas d’elle. Encouragez-là dans sa pratique de maquillage soft. Trop de rouge à lèvres ? Suggerez-lui d’en mettre moins sans la dénigrer. Estime de soi, on a dit…

 

Par la Rédaction

Laisser un commentaire