Les femmes des footballeurs au Brésil

Femmes de footballeurs coupe du monde 2014Les Wags (acronyme anglais pour  “Wives and girlfriends”, épouses et petites amies) des footballeurs français seront auprès de leurs maris mercredi pour le match qui les opposera à l’Equateur.

Avant de décoller, Ludivine Sagna (femme de Bacary Sagna) a accordé une interview au Figaro. La jeune femme a profité de l’occasion pour exprimer sa joie de retrouver dans quelques heures son homme : « on attend ça depuis que «Bac» est parti là-bas avec le groupe. On sera avec les enfants car c’est important qu’il les voie et prenne du temps avec eux. Ça va lui permettre de couper aussi pendant le Mondial. Après, on est là pour le match contre l’Équateur et jusqu’à la fin de la Coupe du monde. J’espère jusqu’en finale (sourire).

Concernant l’ambiance entre les femmes de joueurs, la jeune femme est aussi très enthousiaste : « Très bonne. Maintenant, je fais partie des anciennes alors que j’ai à peine 25 ans (sourire). Je m’entends très bien avec Sandra (Evra) ou Claire (Koscielny) et les autres, je vais les découvrir au Brésil. Il y en a une qui va me manquer, c’est Wahiba (Ribéry), elle mettait toujours l’ambiance et on plaisantait bien avec elle. Ludivine Sagna a même posté sur Twitter une photo montrant lWags dans l’avion.

Interrogée sur sa vie professionnelle, Ludivine Sagna, mannequin, a aussi révélé ses envies d’être face à la caméra. De quelle carrière rêve-t-elle ? « Je ne sais pas si je dois le dire (rires). Depuis toute petite, je rêve de devenir présentatrice météo sur Canal+. J’adore le ton, la fraîcheur et l’humour des filles qui se sont succédé là-bas. Pourquoi pas moi ? Sinon, j’aimerais bien décrocher un contrat pour une marque de cosmétique. Oui, parce que contrairement aux idées reçues, une « Wag » n’est pas que « femme de footballeur »!

La présence des compagnes à Rio – espérons-le- sera un soutien supplémentaire pour les Bleus qui devraient terminer premiers de leur groupe. Les joueurs et leurs épouses dormiront sur place, mercredi soir, au lieu de retourner à Ribeirao Preton, comme cela a toujours été le cas jusque là, selon le JDD. Et pour le moral des joueurs de l’équipe de France, les femmes devraient restées au Brésil jusqu’à la fin de la compétition.

 

Laisser un commentaire