Il doit améliorer son bulletin scolaire

enfant métisLes notes du premier trimestre de votre jeune collégien ne sont pas fameuses ? Pas de panique. Si vous n’avez pas pris les choses en main pendant les trois premiers mois de cette scolarité, il est encore temps de l’aider à quitter le radiateur pour se mettre au travail.

Vous pouvez évidemment lui prendre un prof en soutien scolaire s’il a réellement envie de progresser. Mais cela ne vous empêche pas de l’aider à s’organiser et d’apprendre à travailler ses cours en profondeur. Grâce à vous, il aura une méthode de travail et cela l’aidera tout au long de sa scolarité voire de sa vie professionnelle. Comment ?

Aidez-le à mettre en place son organisation

Etablir avec lui son emploi du temps hebdomadaire et accrochez-le au dessus de son bureau. Il peut ainsi visualiser les heures de travail et le temps consacré aux loisirs. Pour mémo, un enfant en primaire peut travailler entre 20 et 1 heure par jour, un collégien entre 1h et 2h, et 2 à 3 h pour le lycéen.

Pour mieux cadrer votre enfant, définissez avec lui son programme de travail : quelles leçons doit-il apprendre, quel contrôle doit-il préparer ? Apprenez-lui à apprendre ses leçons avant de commencer les exercices ; et s’il n’a pas trop de devoirs pour le lendemain, il peut prendre de l’avance dans son travail personnel. A vous de vérifier au moins une fois par semaine ses devoirs et notes sur Pronotes.

Une bonne compréhension de ses leçons avant d’apprendre

Encouragez-le à approfondir ses cours. S’il est en primaire ou au collège, vérifiez qu’il comprend bien le sens de ce qu’il a appris en lui posant des questions (pourquoi, comment, peux-tu m’expliquer…), plutôt qu’il vous récite machinalement son cours.

S’il est au lycée, faites le réagir sur des questions posées dans ses livres. Vérifiez aussi que ses fiches de synthèse sont bien claires et concises.

Corrigez les devoirs avec lui : demandez-lui de vous expliquer oralement ses erreurs. Refaites quelques exercices avec lui pour vérifier qu’il ne retombe pas dans les mêmes pièges puis vérifiez qu’il a tout compris en demandant de faire un nouveau exercice similaire.

Trouvez des sites web de devoirs scolaires adaptés à son niveau. S’il est volontaire et que vous en avez les moyens, prenez-lui un prof pour un soutien scolaire.

S’il le faut, faites un point avec ses profs afin d’en savoir plus sur l’attitude de votre enfant en classe. Il peut faire face à de réelles lacunes, ou être tout simplement un vrai paresseux ou un insolent passif qui cache bien son jeu à la maison. Va-t-il vers un décrochage ? Est-il trop influençable ? En tout cas, plus vous en saurez, mieux vous pourrez gérer la situation. Dialoguez avec votre enfant, accompagnez-le, soyez cash avec lui s’il le faut mais ne le laissez pas tomber.

Par la Rédac’

Laisser un commentaire