Est-il possible d’échapper à l’acné de l’adolescence ?

jeune_devant_ordinateur

Moins de 10% des adolescents échappent à l’acné. Pour tous les autres heureusement, et surtout pour

jeune_devant_ordinateur_250

Est-il possible d’échapper à l’acné de l’adolescence ?

 

Moins de 10% des adolescents échappent à l’acné. Pour tous les autres heureusement, et surtout pour les filles, il existe des solutions. Certaines pilules contraceptives peuvent sensiblement diminuer ces manifestations du bouleversement hormonal qui accompagnent l’adolescence.

Qu’elle se limite à quelques boutons plus ou moins passagers ou qu’elle crible de cratères le visage, le cou, le thorax et le dos, l’acné est une maladie sans gravité… mais dont l’impact psychologique est réel. Pas étonnant qu’elle soit souvent mal supportée par les adolescents, garçons et filles.

C’est sûr, l’acné n’offre pas un « tableau » réjouissant ! Principaux accusés, les androgènes. Ces hormones masculines sont en fait particulièrement abondantes à l’adolescence. Et elles ont une attirance particulière pour les glandes sébacées, situées juste sous la peau.

Certes, les filles en secrètent moins que les garçons. Néanmoins, 25% de ces hormones viennent des ovaires. Elles sont donc tout aussi concernées et c’est pourquoi certaines pilules contraceptives, qui permettent de rééquilibrer le flux hormonal, peuvent les soulager. Dans la majorité des cas toutefois, l’acné disparaît vers 20 ans car la glande sébacée perd progressivement sa sensibilité aux androgènes. Mais il suffit parfois de très peu d’hormone mâle pour que l’acné survienne ou réapparaisse. Quand elle perdure après 25 ans, ce qui est plus fréquent chez la femme, cela traduit plutôt un problème d’hypersensibilité des glandes sébacées aux androgènes. Dans ce cas, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

 

Par notre Partenaire, Destination Santé

Pour visiter leur site : www.destinationsante.com

 

 

Laisser un commentaire