Enceinte, j’assure mes arrières avant mon départ en congés de maternité

 

enceinte_spm.jpg

Enceinte, j’assure mes arrières avant mon départ en congés de maternité

Pas toujours facile d’intégrer son job après une pause pouponning. Déjà bébé nous manque et mais en plus, Duboss qui n’a pas apprécié notre désertion ne cesse de nous glisser des peaux de bananes depuis notre retour au taff. Afin de limiter ce type de soucis, le mieux est de préparer son départ en congés de maternité.

 

Que faire si votre boss est allergique aux jeunes mamans ?

Rassemblez des preuves. Dès que vous test « clair-blue » est confirmé par votre médecin, vous êtes donc certaine que vous êtes enceinte. Même s’il est préférable d’attendre trois mois avant de l’annoncer à votre boss, commencez à réunir les preuves justifiant votre travail : copies des mails, comptes rendus de réunions, les dossiers essentiels, etc. Cela permet de justifier votre travail et de prouver éventuellement que vous n’êtes pas une petite fainéante.

Trouvez des solutions à votre employeur : votre départ peut être une source d’angoisse pour lui. Proposez lui alors un(e) remplaçant(e) et prenez de temps de former la personne choisie. Faites une réunion avec Duboss pour discuter de l’organisation avec lui et vos collègues s’il le faut. Plus il y a des témoins, mieux c’est pour montrer votre implication dans votre travail.

Annoncez la date exacte de votre retour : dans la mesure du possible, caler votre date de retour et éviter le « je n’ai pas encore de solution pour faire garder le bébé »…ça sent le congé parental. Votre boss peut alors envisager votre remplacement définitif !

Discutez avec les salariées qui sont revenues de congés de maternité, pour voir si elles ont retrouvé leur ancien poste sans problème.

Ne coupez pas complètement les ponts : donner de temps en temps de vos nouvelles et prenez-en également (un coup de fil de 10 mn ne va pas perturber le nouveau-né !). Si vous avez des responsabilités dans l’entreprise, demandez qu’on vous envoie des comptes-rendus des réunions(surtout à l’approche de votre date de retour dans la boîte).

N’arrosez pas vos collègues de photos de Théo : 5Mo de photos de bébé qui bloquent tous les deux jours les boîtes e-mail de vos petits camarades….c’est moyen. Deux ou trois photos de votre nouveau-né suffisent largement. Et d’une manière générale, c’est toujours mieux de préserver son intimité. Alors, à votre retour, inutile de raconter votre épisiotomie à toute la cantoche…

 

Par L. D.

Laisser un commentaire