Au secours, mon mec est radin!

Le problème

Mises à part les pathologies les plus aiguës, il est assez difficile de détecter un radin au premier coup d’œil. C’est plutôt un faisceau d’indices qui vous met sur la voie. Faisceau d’indices que dans un premier temps vous refusez de voir. Un mec aussi beau que J., radin ? Non impossible ! Et pourtant les faits sont là… Vous vous êtes rencontrés un 30 novembre et lors de votre première nuit chez lui, il faisait 10 degrés dans l’appartement. Certes vous avez un faible, assez inavouable, pour les frites à volonté chez Léon, mais pas nécessairement tous les samedis soirs. Si vous aviez compris que prendre un hôtel avec petit déjeuner à volonté, cela signifiait se goinfrer pour éviter de payer les autres repas de la journée, vous auriez repris deux fois de cette excellente salade de fruits. Ce voyage en Turquie dans un hôtel aux pieds de l’aéroport, ce n’était pas une erreur de l’agence de voyage. Cet anorak élimé, ce n’est pas un tribut à Jack Kerouac. Ce porte-monnaie à scratch qu’il se traîne depuis 1989, ce n’est absolument pas trop mignon. Et puis, cherchez bien, dedans vous y trouverez sûrement des oursins…

La solution

Soyons réalistes : sortir avec un radin c’est chaud ! (comme disent les jeunes). D’un sens sortir avec un panier percé, ce n’est pas non plus la joie : les découverts permanents, les notes de téléphone de 500 euros, les chaussures Paul Smith toutes neuves alors que la banque de France sonne à la porte, les impôts impayés depuis 1999… Mais inutile de se comparer, au pays des aveugles, les borgnes ne sont pas nécessairement rois. Alors, oui, fiancée du radin, il faut agir et vite ! D’autant que, c’est bien connu, la radinerie augmente avec l’âge et que si vous êtes prête à passer vos vacances dans des campings en bordure de terrain vague, il est hors de question que votre enfant grandisse dans un appartement frisant les 8 degrés en hiver ! De plan, il n’y en a pas vraiment, mais une chose est sûre : soyez ferme !

Laisser un commentaire